Position HP90
techniques et convivialité

TECHNIQUE  ET CONVIVIALITE  :  LE PLAISIR  DE  LA  PRATIQUE

Chaque personne qui contacte notre club nous apporte une problématique que nous devons prendre en compte. En fait on y retrouve quelques questionnements récurrents. On a la personne qui pénètre pour la première fois dans un dojo, celle qui a déjà pratiqué une discipline sur tatami (judo, karate, jiujitsu ou autre), celle qui a déjà pratiqué l'aikido ou le pratique encore et qui arrive dans notre région à la recherche d'un club.

De ces diverses postures sortent des questions bien concrètes: est-ce que l'aikido va me convenir, est-ce que c'est efficace notamment comparé aux autres arts de combat, est-ce que je suis assez souple ou pas trop vieux ou assez musclé, comment vais-je m'intégrer dans ce club...? Et pour celui qui pratique déjà, peut-être un questionnement sur l'affiliation technique du club et de l'enseignement qui y est dispensé !

Toi qui lis cet article, peut-être te reconnaîtras-tu dans cette liste ?

Face à ces interrogations, notre ligne directrice est que chacun, avec ses différences, puisse trouver sa place dans la pratique en respectant l'intégrité physique des autres comme la sienne. Cela est peut-être moins simple qu'il n'y parait !

Je pense qu'il est bon de partir d'une motivation largement commune à tous: la recherche d'une discipline dans la vague catégorie "art martial", mais qui allie la pratique physique à une certaine spiritualité, sans souci de compétition. Autre chose qu'un sport en quelque sorte !

Il est vrai que l'aikido propose une attitude emprunte de réserve et de droiture dans le respect d'une étiquette acceptée de tous, mais dont les enseignants du club ne font pas pour autant un code de rigidité 

On trouve d'ailleurs sur ce site de bons articles concernant différents éléments de la pratique au dojo que je ne développerai pas ici: Etiquette (reishi), attitudes respectives des partenaires (aïte et tori), une réflexion sur l'aspect universel de l'aikido ...

En ce qui concerne les questions que peuvent se poser les nouveaux arrivants, je renvoie à un excellent petit fascicule édité par la FFAB, intitulé "44 question sur l'aikido"!

Notre club est affilié à la FFAB, une des deux principales fédérations françaises (mais il existe d'autres écoles), mais les enseignants, de par leur parcours personnel et les différents stages auxquels ils participent, ne sont pas fermés à d'autres styles de pratique.

Les stages justement sont un des éléments importants de la pratique,et nous incitons nos adhérents à y participer. Comme cela a déjà été dit, il n'y a pas de compétition en aikido, le chemin est plutôt celui d'une construction de soi dans une interactivité avec le ou les partenaires. Les stages sont les lieux où l'on peut découvrir d'autres enseignants, souvent très hauts gradés et expérimentés, d'autres pratiquants, d'autres façons de faire. Ce sont des moments privilégiés de perfectionnement et d'ouverture sur les autres ! Et la plupart de ces stages sont ouverts à tous !

Enfin, cette raisonnable exigence technique est, à l'aikiciam, inséparable d'une indéniable et régulière pratique de la convivialité.

Au sein du dojo d'abord, par les échanges ouverts et informels entre pratiquants, ritualisés dans le systématique petit briefing d'après cours, l'écoute des doléances et des propositions éventuelles ainsi que les prises de décisions que nous nous efforçons de rendre les plus collégiales possibles.

Et bien évidemment par les fréquents pots et arrosages, au club comme en terrasse, que nous pratiquons avec le plus grand plaisir !

Voici donc en quelques mots l'offre que vous fait l'aikiciam !!!

Dominique, président du club.

PARTAGER
L'ARTICLE :